- Article original de Hanyo Yukirin -


Tout a commencé assez simplement, d’un tweet de ChomChom sur cette manie qu’ont les meufs de toujours personnifier tout et n’importe quoi.

Alors oui, c’est vrai – encore qu’en fait j’en sais rien – apparemment, nombreuses nous sommes (comme une conne je parle) à tomber dans ce que j’appellerais un vice lorsqu’on ne se limite plus à juste donner un nom à un objet, comme toute personne normalement constituée.

Ca, les mecs le font aussi. Par exemple, la voiture de mon copain, c’est Gretchen, parce qu’elle est grasse, poussive et aime qu’on l’insulte en danois.

alors forcément, quand elle se laisse aller, elle se mange un beau kælling dans les dents

Mais les nanas, c’est un niveau au-dessus. Je ne vais pas parler pour vous autres, fidèles amies propriétaires d’un utérus, car soyons honnêtes, vous ne voulez CERTAINEMENT PAS de moi comme porte-parole.

Parce que chez moi, voyez-vous, ça vire un peu à l’extrême.

Mon ordinateur fixe s’appelle Chewbacca, mon gsm c’est Wolowitz, ma télé se nomme Kelly et mon netbook répond au chantant nom de Meala Valpa. Une sombre affaire de Asus, tout ça, voyez un peu pourquoi je ne peux pas être un bon porte-parole.

Dans un genre un peu plus grave, je dis pardon aux murs avec lesquels j'entre en collision, je dis bonne nuit à ma maison lorsque je vais me coucher, et je parle régulièrement avec ma voiture.

qu’est-ce que je vous disais

Et puisqu’on en est à parler de voiture… la mienne s’appelle Pépète. Et c’est là qu’est atteint le high level de la personnification d’un objet.

Ma caisse, elle est VIVANTE.


La première fois qu’elle a eu une fuite d’huile-moteur, je me suis mise à pleurer – pire que si ma mère avait croisé la route de Luka Rocco Magnotta – en hurlant que je l’avais tuée. Véridique. J’avais 24 ans (et pour ma défense, étais en plein sevrage à l’arrache d’antidépresseurs et anxiolytiques)(vis ma vie de junkie au rabais)(non, même pas de drogue du cannibale, je suis une petite joueuse).

En bon vieux diesel mal entretenu de plus de 12 ans qu’elle est, forcément, ces 3 dernières années ont été une véritable torture pour mon portefeuille, entre le pot qui lâchait, le roulement arrière-gauche qui faisait la gueule, les amortisseurs qui imposaient leur crise d’adolescence et le cardant en plein PMS. Mais toujours, des mots doux à ma Pépète, des ‘‘bonjour’’ le matin, des ‘‘à demain’’ le soir.

Weird.

Bien sûr, j’ai souvent pensé à changer de voiture. Ca fait presque 2 ans maintenant que je me renseigne, cherche à droite à gauche, mais j’avais trouvé la parade ultime : la chasse au dahu. C’est sûr que quand tu cherches l’impossible, t’as assez peu de chance de le trouver.

Puis, ces derniers mois, ça s’est précisé. Une Ford Ka. J’ai longtemps traîné sur le modèle, le diesel ou l’essence, j’ai harcelé mon père, mon copain et mes collègues de questions. Et enfin, vendredi dernier, après avoir appris le catalogue Ford par cœur, j’allais chez un concessionnaire pour rencontrer la Ka en tôle et en sellerie.

Coup de cœur. Elle a même un coffre suffisamment grand pour foutre des corps démembrés.

A partir de ce moment-là, je SAVAIS que j’allais changer de voiture. La bonne question n’était même pas ‘‘quand’’ puisque renseignée comme je l’étais, la seule étape manquante à cette longue chasse était l’essai de la voiture. Le jeudi suivant. Avant-hier, donc.

Mais avant ça, il y a eu mardi. Et mardi, c’était le lendemain de… lundi, oui, c’est bien, vous suivez. Lundi, à savoir ce jour où j’ai dit, d’un air songeur ‘‘tiens, quand j’aurai ma nouvelle voiture, j’essaierai de changer une roue sur la Clio, comme ça je saurai faire si un jour je crève’’.

Et voyez-vous, KarmaBiatch est toujours là à me surveiller, histoire de voir ce qui pourrait être marrant de me faire comme blagounette.

le karma est une loutre, en fait

Oui.

C’est ça.

Mardi midi, ma collègue m’appelle et m’annonce avoir vu en rentrant chez elle, que mon pneu arrière droit était à plat.

AH BAH VOILA, ON VA POUVOIR ESSAYER TOUT CA ALORS.

Bonne nouvelle, je sais changer une roue.

Mauvaise nouvelle, le lendemain, une collègue qui fait le même trajet que moi, a crevé elle aussi. Paris, tu as eu un dépeceur fou ? Ahah. Petit joueur. Chez nous c’est pire. Tremble, région sarcelloise, tu as un semeur de vis démoniaque.

BREF. J’ai préféré en rire qu’en pleurer, après tout, y’a plus grave dans la vie. Comme les gens qui ne savent pas quoi faire.

Jeudi 17h30, donc, j’essayais la Ford Ka. Jeudi 18h30, donc, je signais un chèque de 1000 euros pour la réservation de ma nouvelle voiture. Que je récupérerai mercredi prochain à 18h00.

Matez la bête, un peu. MetalKa Essence, une occasion 0 km (cette invention des Dieux) à un prix défiant toute concurrence. Pour vous situer sans parler pognon, ce pack d’option est 3 niveaux au-dessus de la finition Titanium, mais encore mille euros moins cher. AL HAMDOULILAH.



Et là vous vous dites : c’est bien mignon ça Hanyo, mais t’as un peu perdu le fil de l’article là, à nous raconter ta vie, tu crois pas ?

Oh que non mes amis. Oh que non.

Changer de voiture. Quitter ma Pépète. INCONCEVABLE.

Je vais vous expliquer jusqu’à quel niveau de névrose peut aller la personnification des objets. Appelez Freud, Lacan, on tient un bon sujet clinique, là, je pense. A côté de moi, Anders Behring Breivik est aussi net que le pubis de Clara Morgane.

Il y a dans ma voiture, accroché au rétro, un petit œil de Sainte Lucie. Eh bien figurez-vous que j'ai réussi à me convaincre que Pépète n'est pas la Clio, mais une âme, et que cette âme serait l'œil de Sainte Lucie. Ah ouais hein, je vous avais prévenus. Ainsi, je répète à Pépète (dites-le 10 fois vite, qu'on rigole un peu) depuis plusieurs mois, que je vais lui offrir un nouveau corps. La Clio est une robe, la Ka aussi, Pépète est cet œil de Sainte Lucie, je n’abandonne donc pas Pépète en changeant de voiture, au contraire, je lui fais un cadeau.

ce qu’on ferait pas pour ne pas brusquer son pauvre petit cœur de midinette hein

Voilà voilà. A force de personnifier, on en arrive à humaniser, puis à accorder à des objets des sentiments qu'on réserve habituellement à nos semblables. 'Fin lorsqu'on n'est pas du genre à se ruer sur un passant pour lui bouffer le tiers du visage, on est d'accord.

Et vous vous demandez où est le lien avec l'actu ? Relisez. 3 allusions au dépeceur du Canada, 2 à la drogue du cannibale, 1 à Anders Behring Breivik (c’est plus tout récent) et 1 à une actrice porno, ce qui fait toujours plaisir, avouez.

C'est tout ce que vous aurez.

Et sinon, l'essence a baissé, z'avez vu ?


Commentaires

  1. Moi z'aussi j'ai donné un nom à certains éléments de ma vie quotidienne.

    Mon PC portable s'appelle Bobby et a une grooosse config', ma voiture c'est Esméralda pour sa robe chatoyante, mon éléphant en peluche c'est Alphonse et mon cactus Alfred.

    Et pis moi aussi je parle à ma pitite voiture, je ne lui souhaite pas une bonne journée mais je lui demande comment elle va, tout ça.

    'Fin voilà ^^

    RépondreSupprimer
  2. Niveau actu, mince, 'fin Clara Morgane, j'veux dire, elle a tourné trois films à tout casser et ne passe même plus chez Cauet...

    Nah nah, niveau pr0n fallait me demander... (Puisque Katsuni est aussi en train d'arrêter petit à petit pour se tourner vers une vie de maman <3)

    C'est Anna Polina, la nouvelle égérie montante...

    A part ça, tu me confirmes totalement cet attachement.

    J'ai déjà réussi à faire un garder un vieux chocolat périmé et dégueu à une ex, parce que j'avais pris une petite voix quand elle avait voulu le tremper dans son café en criant d'une petite voix : "Ne me mange pas ! Ne me mange pas ! Je t'aimerai toute la vie !!! Je t'en suppliiiiie..."

    RépondreSupprimer
  3. Je te comprends Hanyo ! Je n'ai toujours pas osé me débarrasser de Toshi, mon ancien ordi portable. J'ai aussi nommé mon smartphone, mon iPod Touch, mon nouvel ordi portable et mon PC fixe. Je suis atteinte! Pis ma Twingo aussi... (elle c'est encore plus sentimental parce que je l'ai racheté à mon grand père!)

    RépondreSupprimer
  4. Ange, t'en es à chialer lorsque ta voiture a un pèt' ? Parce que si oui, je serai rassurée !

    Ah bah ChomChom, mon second choix était Katsuni, je ne connais pas du tout les noms des actrices ^^
    Et pareil, ma mère adore prendre des voix désespérées et hurler "ne me mange pas " lorsque je bouffe des chips. Ca me bloque totalement.

    Morgann, j'imagine même pas à quel niveau j'en serais si j'avais récupéré la voiture de mon grand-père !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire