Les Babtous entre deux Fronts


Donc comme ça Marine Le Pen n'a pas encore ses signatures ?

Enfin bon, en même temps, je pense qu'on est déjà dans une politique d'extrême droite en France non ?

Je sais pas je dis ça, mais Guéant, Hortefeux...

A la différence près que si Marine a ses signatures, elle possède une partie de l'électorat ouvrier. Ce n'est pas une surprise, elle a tenu un discours populaire (Et non vulgaire comme celui de Morano).

Bon. On va s'arrêter deux minutes et réfléchir à tout ça.

Les idées des Le Pen, de notre époque extrémiste politique, elles passent. Avant, Jean-Marie s'embrouillait dans des "détails de l'Histoire", aujourd'hui, Marine parle sereinement et ne s'inquiète pas du moins du monde de l'étouffement et des attaques gérés par l'UMP.

Sortir de l'Europe ? Même certains socialistes en parlent. C'est un sujet venant du FN (Et de certains partis d'extrême gauche) qui finalement ne choque plus personne.

Parler de sa conviction politique envers le FN ? Plus de culpabilité.

Je vais vous dire un truc, puisque ça me concerne, moi, fils de communistes ouvriers.

Je suis Blanc. J'ai un nom de famille que je peux mettre en avant sur un CV. Je n'ai pas (loin de là) une particule. Je touche des allocs d'handicapé schizo et on galère toutes les fins de mois avec ma famille pour payer le loyer et les à-côtés. On réfléchit avec ma nana sur les comptes bancaires, à chaque fois qu'on va se payer un Mc Do, parce que c'est un luxe pour nous.
Ça vous étonnera peut-être mais nous sommes toujours dans l'attente d'un logement social. Et d'ailleurs, la première fois qu'on l'a demandé, on nous a fait comprendre explicitement que nous n'étions pas de la bonne couleur pour en obtenir un.

Quand je lis ou entend le racisme de certains blacks (ou reubeu) me traitant de sale babtou (par des personnes souvent non-musulmanes) qui a la chance d'être français, je l'ai en travers de la gorge, non seulement pour le manque de culture de ces personnes que je considère comme citoyens français égaux de mes droits, mais aussi contre ce gouvernement actuel qui joue avec les pensées de la Vraie Extrême Droite.

Alors, je me calme et repense à l'un de mes films préférés : La Haine.

La Haine attise la Haine. Je ne réponds pas, donc. Je ravale et espère que notre pays se sortira de sa situation et que tout citoyen sera dans une république juste, où effectivement, Mohamed n'aura pas de délit de sale gueule en montrant ses papiers ou qu'il ait besoin d'un CV anonyme pour décrocher son entretien (malgré ses qualifications).

Mais j'espère aussi qu'un autre Blanc ne sera pas agressé sous prétexte que certains pensent qu'il a une position sociale plus élevée. Ou qu'au quotidien, il n'entende pas : "T'es français de "souche", tu travailles parce que ça te fait plaiz', t'as pas besoin de thunes." (Entendu tout au long de la carrière de ma nana qui enseigne le français aux étrangers et notamment aux migrants).

Je vais vous dire un truc. Cette connerie fait le jeu du FN. Dans les milieux populaires et ouvriers, là où y a Vraiment le Dawa. Qui va aller voter ?

Qui va voter pour qui ?

Probablement pour Marine.

Alors qu'on ne se méprenne pas. Le FN c'est la Peur, l'UMP, c'est la Rage.

Ce n'est donc pas étonnant que le FN soit plus rassurant que notre gouvernement actuel.

Oh, je vais pas défendre pour autant les socialistes hein. Ils sont toujours aussi englués dans leurs querelles de pouvoir.

Simplement. Faites gaffe.

Réfléchissez.

J'irai voter. Et je souhaite que tout citoyen français d'origine de ce que tu veux, on s'en branle, prenne sa conscience avec son bulletin.

Parce qu'une démocratie se fait avec tout le monde.

Même avec des babtous.






Commentaires

  1. Ca m'a toujours choqué, ça, le terme babtou. Autant que les termes négro ou bougnoule. Autant que le terme bridé. Autant que le terme pingouin. Autant que le terme youpin.

    Un étranger (et encore, le terme étranger ici est mal utilisé, quand j'étais au lycée, ces "étrangers" étaient aussi français que moi) qui te traite de babtou, ça choque personne. Si moi demain, j'appelle un noir négro, on va me taxer de raciste.

    Je cherche encore la différence.

    Je trouve qu'on crie un peu trop au racisme et à l'antisémitisme à tort et à travers, dans ce pays.

    Je suis blanche. Mon prénom est breton (encore que, on le retrouve en Asie et en Turquie aussi), mon nom est français.

    Maintenant, on se lâche. Je suis de descendance italo-hispano-polonaise par mes grand-parents. Mon arrière-grand-mère était juive, avant d'être confiée à une gentille famille de la bourgeoisie française, écrasant son héritage à une époque où être juif n'était vraiment pas conseillé (oui, y'a eu un génocide juif pendant la 1ère guerre mondiale aussi).

    Comme je le disais à ChomChom, mon père soutient le FN, ma mère le Parti Communiste. Aucun d'entre eux n'est inscrit sur les listes électorales, mais pour combien de temps encore ?

    Perso, j'ai mes habitudes en politique. Mais là, vraiment... je sais plus. Les comportements des uns et des autres, les promesses, les attentes, les actions.

    Le premier tour, ça ira.

    Là où ça va se compliquer, c'est le second. Et vraiment. J'ai une idée d'où on se dirige. Et je ne sais pas.

    On est arrivés à un niveau où on ne vote pas pour un candidat, mais contre l'autre candidat.

    On ne choisit pas le meilleur, mais le moins pire.

    Ca m'inquiète un peu, mine de rien.

    RépondreSupprimer
  2. Rendons à César, l'origine (haha) du billet qui découle d'une discussion avec mon reuf. Discussion qui porte sur un long débat qui n'est pas fini.

    Alors pour le citer : Il faut répondre à l'agression contre ce terme de babtou par "Viens mec, le babtou et le cousin vont aller changer la république ensembles, comme ça, tu pourras avoir tes préjugés, mais on va faire en sorte d'avancer pour notre pays"

    Que si on reste dans ce climat de non-dit, de pas dire tout haut que ça soule de subir le racisme anti-blanc, c'est là, que par ras-le-bol, les votes iront vers les idées extrémistes (qui nous ont bien démontré en cinq ans que ça ne fait qu'attiser la Haine et la Violence)

    Non, Hanyo, on ne choisit ni le meilleur, ni le pire des candidats. Même au second tour.

    On choisit des idées et un programme.

    Qui a lu vraiment le programme de Sarkozy en 2007 ?

    Les gens ont choisi un orateur. Pas un(e) Président(e).

    RépondreSupprimer
  3. Mon programme préféré ne passe jamais le premier tour. Ca limite.

    Donc bon, je choisis le meilleur des programmes restants. Ca aussi, ça limite :/

    (et perso, j'ai lu le programme de Sarko en 2007)(mais je n'y avais rien compris.)

    RépondreSupprimer
  4. Oui choupinette... Je te visais pas en disant que tout le monde a choisi un orateur.

    Après... Qu'est ce tu veux y faire si le second tour arrive comme ça... Y a bien eu une majorité. Je ne pense pas qu'on est dans un complot avec triche des bulletins. (pas encore ;) )

    Triche de communication de campagnes via les médias ? Là oui. Ça tient plus la route :/

    Regarde simplement les TT français et tu vois de quoi s'inquiète la masse.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire