He is Duncan MacLeod... the Highlander.

- Article original de Hanyo Yukirin -

C’est la nouvelle année. Que puis-je vous souhaiter ? L’argent ? Le bonheur ? Ou alors, la santé ? Voire-même mieux, la ligne.

Mangez moins, faites plus de sport. Top 1 des nouvelles résolutions chaque année. Même celles se clôturant par la fin du monde, c’est vous dire.

Aaaah, la ligne. Certains ont su profiter de cette période faste pour jeter leur petit pavé (IMC inférieur à 20, ça va) dans la grosse mare.

J’ai toujours cru que c’était Dunkan, moi, déjà.

Peut-être parce que – à l’image de MacLeod – seul un coup d’épée et une tête tranchée pourraient faire taire notre fameux nutritionniste-diététicien-vendeur de tapis.

Ce cher monsieur a voulu, vous le savez probablement à moins de vivre dans une grotte (d’un certain point de vue, je vous envie), intégrer la minceur à l’école, en favorisant les « bien-portants » lors du bac.

On a lu, vu, entendu ça. On a tous hurlé. Moi y compris.

Voilà, tout ça pour dire que j’ai voulu réagir à la dernière lubie de Dukan. Mais finalement, je me suis dit que « connard » était sans doute un corps d’article un peu trop maigre. Du coup, j’ai lâché l’affaire.

Puis, un certain enthousiasme a pris mes amis (en fait, je suis incroyablement influençable par le ChomChom), et on m’a encouragée à écrire ce que j’avais sur le cœur.

Sur le cœur, j’ai un 90C, mais là n’est pas le sujet. Le sujet, c’est surtout que sous le cœur, j’ai probablement 10kg de trop. Et là, c’est le drame.

J’ai une vie équilibrée, je pense. Un boulot, une famille, un copain, des amis, de l’argent, et malgré tout ça, je trouve encore le temps de faire mon heure d’aquagym et mon heure de zumba.

MAIS. Ca n’empêche, j’ai facile 10kg de trop. Pourtant, mon IMC est bon, hein. De 24,8. Corpulence normale.

Je suis heureuse, épanouie, j’aime la vie.

Maintenant, faisons un bond dans le temps, lorsque – au hasard – je passais mon bac. J’étais au début d’une relation longue qui allait s’avérer toxique. Rien à voir avec Britney Spears. Je sortais de deux années d’anorexie, et avais toujours de grosses crises alimentaires régulières.

Je pesais un peu plus de 55kg. IMC de 18,2. Etat de maigreur.
J’étais malheureuse, timide, mal dans ma peau, et j’avais l’alimentation qui allait avec.

J’aurais peut-être eu mon bac. Dans la réalité, je me suis ratée, à la limite du rattrapage. Grâce à Dukan, j’aurais peut-être eu les quelques bouts de points manquants, me permettant de pécho le rattrapage, m’offrant sur un plateau d’argent le bac et certainement 10 années de thérapie comportementale pour soigner mon mal-être et ma dépression.

Mais non. Au lieu de ça, je n’ai pas eu mon bac à 0,17 points près. Je suis pulpeuse. Je gagne bien ma vie. Mon mental est bon. J’aime MA vie.

Voilà, tout ça pour dire que j’ai voulu réagir à la dernière lubie de Dukan.

Mais finalement, je me suis dit que l’ignorer, c’était encore le meilleur moyen de lui signifier ce qu’il pouvait bien m’inspirer : le néant.

Du coup, je ne hurlerai pas ma colère. Non.

Je me contenterai de reprendre ma vie là où je l’ai laissée avant toute cette affaire. C’est-à-dire là où mon bonheur et mon bien-être se trouvent en partie : ici.

Commentaires

  1. Ben écoute, bien dit !

    Effectivement, valait mieux que ça te fasse du bien de l'écrire pour nos yeux plutôt que de rester sur un "connard" en travers de la gorge.

    Quant à son idée, elle n'a même pas lieu de polémique sur le fond puisqu'il démarche commercialement pour ses ventes.

    Qu'ajouter de plus en commentaire ? Tu as tout dit par un témoignage perso ;)

    (ah si... Je t'influence tant que ça ?)

    RépondreSupprimer
  2. Oui voilà, dans l'absolu, son idée, je m'en tamponne en fait.

    Comme tout le monde, j'ai lu ses propositions en diagonal, ai dit "mais quel con !", et basta.

    Mais tout le monde sait que ça ne passera pas. Tout le monde sait que c'est juste un moyen de faire parler de lui, de vendre du bouquin, de vendre du régime, de vendre du mal-être.

    Reste que oui, je suis influençable. Si je vois que ça peut te faire plaisir de me voir écrire un article que je peux faire, je le fais :)

    (et ne vous méprenez pas, je n'aime pas la tartiflette.)

    RépondreSupprimer
  3. Hahahahahaha !!!!

    T'aurais pas dû dire ça !!

    Tu me dois un billet sur la reproduction cellulaire !!!

    (avant la fin du monde de préférence)

    (et tu sais aussi, choupinette Hanyo, ça me ferait super plaisir que tu écoutes Washing Machine...)

    RépondreSupprimer
  4. Topine, selon Dunkan chuis même pas sûre que tu aurais eu ton bac puisqu'il veut en fait donner des points à ceux ayant un IMC bien comme il faut ce qui n'était malheureusement pas ton cas non plus.

    Il est plus que bête ce type : il se focalise sur les "gros" mais oublie les "maigres".
    Et d'ailleurs ... pourquoi certains sont gros/maigres ? Dunkan s'attaque au poids mais pas à ce qui va avec !!!
    Quid des problèmes hormonaux ? Quid des problèmes psychologiques ? Qui de ceux qui s'en foutent ? HEIN ???


    Il est parfait ton billet ^^
    Et moi j'aime la tartiflette :P

    RépondreSupprimer
  5. Le problème avec la reproduction cellulaire, c'est que je ne pense plus pouvoir le faire. Mes années de lycée sont loin... et j'avais - à l'époque où on parlait de cet article - une idée bien précise dans ma tête, que je n'arriverai jamais à mettre en place, et ça me frustre :/

    (mais on ne perd pas espoir, sait-on jamais.)

    Quant à Washing Machine, j'ai encore jamais trouvé le temps d'avoir une heure devant moi à rien faire pour vraiment me pencher dessus. Parce que si je l'écoute en faisant autre chose, ce sera pas du tout pareil !)

    Topine, en gros, même si là j'ai 10kg de trop, je suis dans le bon IMC et donc j'aurais peut-être eu mon bac ? Décidément, Dukan, c'est vraiment n'importe quoi.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire