De l'art du changement.

- Article original de Hanyo Yukirin -

Alors comme ça, parait qu’il y a des personnes qui sont réfractaires au changement. Un nouveau job ? Oh mon Dieu, non, restons plutôt à vie à ce poste sous-payé, absolument pas gratifiant et aux horaires nous empêchant d’avoir une quelconque vie sociale. Des problèmes de couple ? Allons bon, tout va vite aller mieux, il va changer, il arrêtera de me frapper et d’abuser de Shirley, je dois juste l’aider à être un meilleur homme. Vivre à l’étranger ? Quelle idée ! Qui peut bien avoir envie de vivre à Tahiti, qui peut bien supporter ce beau temps permanent et ces vahinés détendues de la jupe à bananes ? Non mais vraiment, n’importe quoi.

… ah oui, vraiment n'importe quoi.


Soyons logique : il n’y a que du positif qui peut sortir du changement. Et vous savez pourquoi ? Parce que même si ça n’est pas à la hauteur de nos espérances, devinez quoi. On peut toujours changer.

Vous quittez ENFIN votre job de misère, mais c’est pour rajouter à la liste des défauts du précédent du harcèlement sexuel ? La belle affaire. Changez encore de job. Votre nouveau mec est un connard ? Quittez-le.

Alors ok, au bout d’un certain temps, vous passez pour une girouette instable, et vous avez bien du mal à justifier ce CV à rallonge où aucune période de travail ne dépasse les 6 mois. Mais fuck off, on n’a qu’une vie, et c’est pas une fois aux portes du Paradis, de l’Enfer, du Purgatoire ou de Valhöll qu’il va falloir vous dire, « oh bah c’est ballot, j’aurais pu me faire Robert Downey Jr, sauver des bébés phoques et vivre en Guyane ».

Parce que ne rêvons pas, non, ça, même mort, ça reste inaccessible.

Non. Vraiment. C'est inaccessible. Crois-moi.


Maintenant, il y a des cas où franchement, le changement n’entraine rien de bon. Voyez la suprématie de la race aryenne par exemple, je veux pas trop trop m’avancer, mais y’avait comme un défaut dans l’idée de base. Je n’arrive pas encore à le cerner, mais je ne désespère pas.

Oh attendez. Ca a peut-être à voir avec le fait que personne de sensé ne peut suivre aveuglément un être dont le sourire ressemble à ça.


Ca doit être ça. Ou les génocides. J’hésite.

Non non, ne vous méprenez pas. Je n’ai aucun problème avec le changement. Je suis juste une putain de flemmasse. Rien à voir.

Tenez, par exemple, on m’aurait laissé le temps, entre 39 et 45, je pense que j’aurais pu… non. Oubliez. J’avais juste complètement zappé que j’avais du sang juif dans mes veines, que je suis bisexuelle et une merde absolue à cache-cache, je crois que je serais morte, en fait.

Mais bon, sans ça, si on met de côté toutes les hérésies qui entraînent des génocides ou des folies du même genre, je peux tolérer beaucoup de choses.

Genre voyez, je peux passer d’un 44 trop moulant à un 42 dans lequel je nage, ça va, je le vis bien. Pareil, il ne me semble pas avoir mal vécu le moment où je suis passée du 80A au 90C.

Je n’ai presque pas mouflé lorsque j’ai appris qu’avant, les Twix étaient des Raider. Pareil lorsque la mascotte en biscottos de Malabar est devenue un chat. UN CHAT. UN PUTAIN DE CHAT AVEC DES LUNETTES DE HIPSTER. Prochainement, les Petits Déjeuners de Lu deviendront BelVita. Parfait, je pourrai les manger avec un Activia anciennement Bio de Danone.

Maintenant, penchons-nous sur l’actualité, voulez-vous ?

La pizza est devenue un légume outre-Atlantique.
Et selon l’académie française, mais croyez-moi, ne comprenant rien à ces nouveautés je peux me tromper, je fais une petite faute en n’écrivant pas outreatlantique de la sorte.

Et là, c’est le drame.

Je ne suis pas prête à vivre dans un monde où on peut écrire ognon. Je ne suis pas prête à vivre dans un monde où une pizza est considérée comme un légume.


Pire que tout…

Je ne peux pas vivre dans un monde où Demi Moore et Ashton Kutcher ne vivent plus ensemble.

Ni dans un monde où NBC n’inclut pas Community (seule série à faire apparaître BeetleJuice lors de sa troisième invocation, le tout étalé sur 3 saisons) à sa grille des programmes de mi-saison.




Luttons mes amis.


Oignon.

Nénuphar.

Demi & Ashton

#savecommunity #sixseasonsandamovie #12seasonsandathemepark

Voilà.

Commentaires

  1. Oh !!! T'as réussi à trouver Hitler qui fait un Lol ! T'es une foudingue...

    Bah... Changement, mutants toussa... Magnéto se vengera... (ouais on a vu le X-Men Origins hier...)

    Tout ça pour effectivement se rendre compte que cette belle langue française est maintenant éfémére (ou éfémère) (je suis pas sur de ce qu'a nouvellement décidé l'académie...)(et comme on sait pas se cacher on va faire nos lèche-cul et ne plus écrire éphémère hein...

    Par contre, c'est vraiment ballot pour les correcteurs... La transition va être tout plein de rouge partout...

    (non... vraiment... Hitler en Lol... Faut vraiment trouver le ROFLMAO dans son bunker et je peux mourir heureux...)

    RépondreSupprimer
  2. Me souviens du changement de nom des Raiders. J'étais en 3 primaires. J'avais 9 ans.
    Et sinon, c'est la journée de la jupe qui te met dans cet état ? ^^

    RépondreSupprimer
  3. ChomChom, je DEVAIS caser cette photo quelque part ! Elle décrédibilise tellement le mec (encore plus que ses idées, c'est déjà énorme) que c'était un plaisir coupable pour mon côté juif ^^

    Et estime-toi heureux de ta version revisitée de éphémère... bientôt on aura FMR.

    Topine Ange, je me souviens pas du tout de ce changement en fait, pourtant je n'ai qu'un an de moins que toi.

    Et non, la journée de la jupe je m'en tamponne comme de ma première main au cul. (d'autant que cet article était en cours d'écriture depuis 3 jours ^^)

    RépondreSupprimer
  4. Je veux juste dire que mes yeux ont saigné à la lecture de ces pseudo-règles de français...

    Foutons en l'air nos racines !!! Allons-y !!! La moitié des élèves sont déjà incapable de faire une phrase (pardon, une frase - Tiens, Mozilla n'est pas au courant de la réforme, il me souligne le mot en rouge et me re- propose le ph), donc pourquoi faire un effort... Continuons le nivellement par le bas, c'est tellement plus simple de diriger des abrutis...

    Bref... Tout est éfémére (oui, la version de ChomChom est légale, pas inventée) et je me demande ce que je vais bien pouvoir faire de mon diplôme moi... Comme expliquer à mes stagiaires les apports des différentes langues...
    Par contre, pour nénuphar, tout dépend si on opte pour l'origine (arabo-persane) du mot ou pour le nom (latin) de la fleur en botanique (http://fr.wikipedia.org/wiki/Nénuphar)

    Bon, je vais soigner mes yeux et je reste sur mes textes classiques ;)

    RépondreSupprimer
  5. Et moi, j'oublie allègrement le s à incapables... Mode prof traumatisée (pardon, tromatisée)...

    RépondreSupprimer
  6. Ouah. Ce éfémère là, il me reste coincé en travers de la gueule. Avec l'ognon et le nénufar.

    (je me dois de renier tout ce qui a une racine arabo-persane, sinon je contrarie le Nordique, donc je vais garder mon -ph :p)

    On s'est pris la tête à mémoriser des règles de grammaire très compliquées (on dit que la langue française est l'une des plus compliquée, tu m'étonnes), et maintenant, paf, on nous crache à la tronche.

    Mais après tout, c'est vrai... Pourquoi ordonner aux nouvelles générations d'apprendre correctement le français lorsqu'on peut plus simplement demande à l'académie française de tout remettre à zéro et de permettre 40 orthographes différentes par mot.

    C'est tellement plus simple. Mfff.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire