Pornographie tolérée


Ça y est... Hanyo m'a titillé la fibre musicale...

Alors contrairement à ses goûts hétéroclites justifiés (ouais c'est pas un gros mot, elle vous a dit...) Je ne me permettrai pas d'énoncer mes goûts mais de toujours défendre les siens. Parce que j'aime passer carrément de la Flûte Enchantée à NTM.
Et que pour moi, dès l'instant qu'on met des notes ensemble, voire avec des mots, je le prends avec sérieux...

Mais là, je vais vous parler de Sonic Youth. Histoire de faire un premier truc Rock'n Roll avant d'aller aborder une autre fois la musicalité expérimentale de GodSpeed You Black Emperor, ou le fake groupie de Jeff Buckley (parce qu'il y a aussi des connasses pseudos élitistes qui vont vous trouver un truc de bien chez Lenny Kravitz)(bref la musique oui, faire sa Star à deux kopeks, non)(Jeff est mort ? OSEF !)

Donc Sonic Youth...

Ils ont une longue existence d'expérimental Punk et je ne les ai découvert qu'en 95 avec l'album Washing Machine.

Outre les trucs d'essai qu'ils ont pu composer avec Brigitte Fontaine ou Yoko Ono (des malades psychopathes aussi bien tolérées dans notre société qu'un ministre impliqué dans une affaire de sang contaminé...) Et je ne leur en veux pas (à Sonic Youth, pas à notre ex ministre). La recherche du son peut passer par du gribouillis (merci de ne pas nous faire profiter de vos crobards quand vous êtes défoncés, quand même)

Il y a des choses énormes de toute une époque, de toute une génération.

Lorsque le Punk est mort en nous laissant Kurt Cobain comme trace indélébile et (finalement) reprise par des Kikoolol.

Ouais, Kim Gordon, bassiste et chanteuse, était très poto avec Kurt. Sa marraine en quelques sorte. Avec derrière la jalousie de Thurston Moore, guitariste et (aussi) chanteur chez Sonic Youth.
Évidemment, vous imaginez bien qu'ils n'ont pas fait qu'expérimenter des sons saturés... Ils se sont aussi youplala le cerveau à grand renfort de saloperies chimiques qui me sont interdites pour ma santé mentale déjà bien attaquée.

Mais un long discours vaut moins que deux-tu l'auras dans ta face :




Voilà. Pour moi, c'est de la bombe en technicolor qui me permet d'évacuer mes bubbles carrées quand je suis énervé. (Allo ?! Nous sommes chez les canards des WC ? Oui ?)

Et Kim Gordon, c'est pour moi, la représentation égérique de la fuite de la consommation. De la déception de perdre des Chariots de Feu. Ceux qui se sont battus et qui ne peuvent plus ouvrir leur gueule.

Kim Gordon, c'est aussi mon premier orgasme avec une (autre) fille :


Ne m'appelez pas ChomChom Mr 4:34, je vais le prendre mal... J'étais puceau à l'époque... Et si vous saviez ce que les filles ados vous mettent dans l'attente, vous comprendrez ma libération.

Et au passage, c'est quand même Kim qui fût le déclencheur lors de ma première fois. Dualité avec mon Premier Amour.

Donc oui. Cette vidéo me fait jouir.

Chacun son orgasme...

A bientôt pour l'évocation de ma BiSexualité envers Eddie Vedder...

Commentaires

  1. Donc t'arrives à prendre au sérieux René la taupe et Christophe Maé ? Quel courage. Moi je peux pas.

    Et... oh mon Dieu... une évocation à Yoko Ono... je sens un traumatisme qui remonte là...

    (note quand même que 4:34 pour un puceau, c'est déjà pas mal, hein xD)

    RépondreSupprimer
  2. Bah...

    René la taupe... hmm... Bah... Oh et merde oui bon...

    Pour ma défense, les Beatles ont aussi Ob-la di Ob-la da dans l'album blanc...

    Noir Désir a l'Europe et sa Brigitte...

    Et Katerine a des fans et des Playmobils... (nous font chier... y nous le ressortent là... sous forme pseudo intelectuelle)(je parie que ce sont les mêmes qui se sentent différents parce qu'ils ont un iPhone...)(différent d'être le même qu'un autre)(oh... il est grognon le matin...)

    Et je suis sincèrement désolé, mais sincèrement désolé que tu n'aies plus la même perception de Lennon...

    (Ca y est j'en étais sûr... Je vais devenir ChomChom 4:34...)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire